Je ne sais pas si c'est le mois de novembre, ou encore le disque de Trico Machine que je fais tourner en boucle, (c'est peut-être le billet très pertinent de Caboche...) mais je me sens de plus en plus d'humeur sédentaire ces jours-ci. Hier, par exemple, j'avais un cours d'aquaforme avec ma copine. J'y ai été à reculon, en bougonnant un peu. Qu'est-ce que j'aurais aimé faire à la place? Euh... lire, corriger mon mémoire, regarder un film avec ma douce, bref, rester dans mon petit chez moi.

Mais évidemment, c'est mal! Il faut que je bouge, que je fasse de l'excercice, pour ne pas prendre de poids, pour me maintenir en santé, pour vivre en forme jusqu'à 95 ans. Mais si j'ai le goût d'être sédentaire (sans me transformer en « potato couch »), si les sports et l'activité physique ne m'attirent pas? Depuis que je suis tout petit, les sports ne m'intéressent pas, j'ai toujours préféré un bon livre à une partie de ballon-chasseur... Est-ce génétique, ce refus de bouger et de faire de l'excercice? Je ne sais pas, mais je m'interroge... Surtout avec toute la pub qui est faite, et la culpabilisation orchestrée par les professionnels de la santé.

J'en suis à ma troisième session d'aquaforme... La première fois, j'ai bien aimé, je découvrais une nouvelle façon de faire de l'activité physique. Maintenant, j'ai perdu tout intérêt, je n'ai pas l'impression d'obtenir des effets bénéfiques sur ma santé... Mes problèmes de crampes dans les jambes ont disparus dès la deuxième session, une bonne chose de réglée!

Pour cet hiver, je pense peut-être me mettre au volley-ball ou au badminton... Ce sont à peu près les deux seuls sports qui m'attirent encore. Je ne sais pas patiner, je suis incapable de tenir sur un vélo et payer pour faire partie d'un club de marche me semble une idée ridicule et coûteuse... J'aurais bien voulu jouer au football, mais mes pauvres genoux ne me le pardonneraient jamais. Bref, je suis un non-sportif assumé.

Est-ce vraiment mal? Je me sens bien, malgré un certain embompoint (vive la franchise), je m'accepte comme je suis et je m'efforce de bien m'alimenter. N'est-ce pas suffisant? Dois-je vraiment intégrer du sport à ma routine déjà chargée? Avec un horaire atypique comme le mien, la notion d'intégration harmonieuse est impossible. Et comme je vis en appartement, impossible de compenser par des corvées de nettoyage du terrain!

Bah, va pour le volley-ball, on verra bien ce que ça va donner!

Blogue l'Éponge