Vous souvenez-vous des paroles de la chanson du « Pudding à l'arsenic » dans le dessin animé « Astérix et Cléopâtre »? Eh bien, j'ai l'impression que la recette est en train d'être adaptée à la sauce conservatrice, et qu'il va peut-être même être prêt à servir à Stephen Harper d'ici le 14 octobre prochain, date des élections.

Nous avons d'abord le vitriol, gentiment allègrement fourni par Julie Couillard avec son autobiographie dont la date de sortie a été devancée d'une semaine (au lieu d'arriver sur les tablettes des librairies le 14 octobre, on l'y trouvera plutôt le 6 du même mois). Elle devrait y faire quelques confidences sur sa relation avec l'ex-ministre Maxime Bernier qui brigue de nouveau un poste de député dans sa circonscription de Beauce.

Pour la morphine, bah, prenez n'importe quel discours de Stephen Harper et vous êtes amplement servis!

Viens ensuite le venin de cobra, qui vient d'éclabousser (c'est le cas de le dire!) notre pauvre PM, avec cette candidate québécoise qui fait partie de la très sélecte populaire connue secrète organisation de l'Opus Dei, et qui, comble de malheur (enfin, pour le PCC!), a « oublié » (vraiment?) de mentionner ce détail à son parti, qui ne l'ont appris qu'hier. Et attention, elle n'est pas simplement la concierge ou la bonne de l'organisation! Elle a eu affaire aux médias en 2006 en tant que porte-parole, pour dénoncer la sortie du « Da Vinci Code » au cinéma.

Et nous terminerons (pour aujourd'hui, du moins!) avec la bave de sangsue. Celle-là, elle est un peu facile, mais je me la permet quand même. Avec toutes les attaques des trois partis de l'opposition sur la ressemblance idéologique qui unit Bush à Harper, ai-je besoin d'en dire davantage?

« Le pudding à l'arsenic nous permet ce pronostic » : le 14 octobre prochain, que mangeront les électeurs? DU-HAR-PER!!!!!!!

Bonne simaine!