Petite précision, ce billet n'a aucun lien avec Le Gros Bon Sens, blogue que j'admire énormément!

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais depuis le début de la campagne électorale fédérale, les conservateurs ont pris les devants avec une confortable avance, et semblent voguer allègrement vers un gouvernement majoritaire.

Et pourtant! On ne compte plus le nombre de gaffes commises par des membres du parti, des candidats, des portes-paroles et qui sais-je encore! Stephen Harper passe autant de temps à s'excuser des conneries de son entourage qu'à annoncer des mesures dignes du vieux Reform Party.

Et pourtant! De plus en plus de  groupes (et pas seulement des « artissss » ou la « gaugauche du Plateau »; deux appellations qui sont tellement galvaudées qu'elles ne veulent plus rien signifier, sauf l'insignifiance même de ceux qui les utilisent) se lèvent et dénoncent le gouvernement Harper.

Et pourtant! Les autres partis mènent une bonne campagne, sans trop de gafes (du moins chez le Bloc, le NPD et les verts!).

Comment se fait-il que malgré tout cela, la situation énoncée plus haut persiste? Pour moi, c'est la faute au fameux concensus mou du gros bon sens (ou, pour faire plus court, le CMGBS!)

Vous vous demandez sûrement quel genre de niaiserie je viens encore d'inventer... Eh bien, en me basant sur plusieurs articles et reportages dans divers médias, et en jetant un coup d'oeil sur les commentaires qu'ils suscitent, on se rend rapidement compte de l'existence du CMGBS et de son importance grandissante.

Les raisons évoquées pour voter PC sont nombreuses : on est tanné des libéraux (maudits voleurs!); le Bloc n'accèdera jamais au pouvoir (une perte de temps!); le NPD... ben c'est le NPD!!!; on aime les promesses de Harper, formulées clairement, avec des phrases courtes et faciles à comprendre (Au moins, Stéphane Dion a le contenu, lui!); les torries minoritaires ont pas fait une si mauvaise job que ça (notez ici que l'impression n'est pas positive, elle reflète seulement une absence de négation!), etc.

Bref, les gens ne voient et entendent que ce qu'ils veulent bien. Et comme Harper les flattent dans le sens du portefeuille, ça fonctionne.

Ajoutez à cela des mesures radicales drastiques draconnniennes plus sévères sur le plan juridique; des coupures dans différents programes sociaux (bande de quêteux!); et une campagne de démolissage en règle de Stéphane Dion (hihihi! un oiseau lui fait caca sur l'épaule! Ça me fait rire, je vais voter conservateur!)

Magie! Vous avez maintenant un syndrome du CMGBS!

Bien sûr, les gens atteints ne veulent pas vraiment donner une forte majorité à Harper... Tout d'un coup que ce soit un pas bon! Mais, une petite majorité, on ne voit pas trop de mal à ça, c'est juste une coche de plus qu'un gouvernement minoritaire...

La seule chose que je puisse souhaiter, c'est que les gens se réveillent d'ici le 14 octobre, et qu'ils constatent vers quoi nous mène le maudit CMGBS! Habituellement, quand plusieurs groupes (dont la pluspart sans orientation politique avouée) s'élèvent contre une formation politique particulière, il me semble que les signaux d'alarme se mettent à se faire aller dans mon cerveau!

Il est encore temps de dire NON! à Stephen Harper! Non, t'auras pas ton gouvermenent majoritaire! Pis tant qu'à y être, non, t'auras pas non plus une autre minorité!

Le 14 octobre prochain, Votez! Contre les Conservateurs!

Je suis Blogue_l'Éponge, et j'approuve ce message.

Ajout : Ça fait un petit bout de temps que je cherchais quelque chose du genre, et j'ai fini par trouver! Le site « Voter pour l'environnement » nous propose une suggestion de vote stratégique pour chaque comté électoral, partout au Canada. Dans mon cas, par exemple, la lutte est entre le PLC et le Bloc... On m'invite donc à voter avec mon coeur, puisque les conservateurs n'ont aucune chance de gagner. Le site est bien fait, et disons que ça donne un peu plus de poids à mon discours (et celui des autres, tant qu'à faire!) sur la pertinence d'un vote stratégique.