Chaque fois que je me convainc que je ne peut pas détester Harper d'avantage, notre cowboy qui porte la bedaine à droite me donne d'autres raisons de le mépriser une grosse coche de plus.

Mais cette fois-ci, « it's personal ».

Dans son budget pour 2009, le ministre Flaherty (qui dégaine des mesures idéologiques de droite plus vite que son ombre) a ajouté une mesure qui passerait inaperçue pour la plupart des gens. Cette mesure concerne le CRSH (Centre de Recherche en Sciences Humaines), un organisme qui octroît des subventions pour la recherche en sciences humaines aux étudiants à la maîtrise et au doctorat. Pour ceux qui s'interroge, oui, la littérature fait partie des sciences humaines, du moins aux yeux de cet organisme.

Donc, Flaherty et Harper ont ajouté une petite clause au budget du CRSH... Elle stipule que « les bourses d'études accordées par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada cibleront les diplômes liés aux affaires. » Donc, les étudiants qui suivent une formation dans un domaine comme la sociologie, la philosophie, l'histoire, la psychologie, la littérature, etc. voient fondre leurs chances d'obtenir une bourse comme neige au soleil. À moins bien sûr que tout ce beau monde décide de trouver un sujet, dans son domaine, qui soit lié aux affaires...

Allo la convergence idéologique!

À ce sujet, voici le très bon article d'Alain Dubuc, une lettre de Johanne Villeneuve,
professeure au département d'études littéraires,et directrice du programme de doctorat en sémiologie à l'UQAM, publiée dans « Le Devoir».

Et finalement, si cette cause vous tient à coeur, une pétition en ligne.

Si j'avais besoin d'un coup de pouce pour continuer ce blogue, disons que Harper m'a donné un sérieux coup de pied dans la fesse droite!

Ce n'est pas fini les amis, ça ne fait que commencer!