Je suis relativement habitué, maintenant, à voir les compagnies de cartes de crédit faire de la sollicitation, par le billet de petits kiosques cheaps, dans les centres commerciaux. Après tout, c'est le genre d'endroit ou on a tendance à utiliser une carte de crédit. Bien que je ne sois pas du tout en faveur de ce genre de sollicitation, ça ne fait pas trop de mal, puisqu'on peut simplement faire semblant de ne pas entendre les appels implorants des pauvres employés pris derrière leur kiosque.

Mais ces mêmes compagnies font également de la sollicitaiton par téléphone, et cette fois, ils sont beaucoup plus difficiles à ignorer, voire même à éloigner. Ils espèrent nous abrutir avec des arguments fallacieux (le nombre de fois où je me suis fait proposer de prendre une deuxième carte de crédit pour payer le solde de celle que je possède déjà est stupéfiant!) Mais, comme c'est par téléphone, on peut toujours leur raccrocher au nez ou exiger d'être retiré de leurs listes d'appels.

Voilà qu'aujourd'hui, j'ai été confronté à une nouvelle réalité carrément grotesque : des kisoques de cartes de crédit au métro Henri-Bourassa!!! Pas à l'intérieur, près des tourniquets, mais juste en entrant dans la station, en arrivant de l'ouest. Là, je décroche. Voulez-vous bien me dire pourquoi on autorise ces compagnies à faire de la sollicitation dans le métro? Déjà qu'on doit se sauver des Témoins de Jéhovah, des employés du « 24h » et du « Métro », des musiciens initérants, des gen qui nous demandent un peu de monnaie ou un billet d'autobus, et les espèces de kiosques de vente de cossins plus ou moins utiles (notez que pour les musiciens et les gens qui demandent de l'argent, je comprends la situation, et je ne leur en veut pas le moins du monde).

Bref, que viennent foutrent les compagnies de cartes de crédit dans le métro? Je trouve ça envahissant, et complètement absurde, tant au niveau de l'efficacité présumée de ce type de sollicitation, qu'au regard de la situation économique actuelle.

ALLO!!! Ce n'est pas en prenant huit cartes de crédit que tu vas te sortir de la crise économique!

Mais bon, c'est ça le capitalisme sauvage...

« Prochaine station : Faillite personnelle et saisie immobilière » TERMINUS! Tout le monde descend!